/16ᵉ Circonscription/ Le POID présente Ivan Marchika, professeur des écoles, et Elise-Anne Baray, enseignante de collège

Ivan Marchika, professeur des écoles, et Elise-Anne Baray, enseignante de collège, se présentent pour le POID dans le 19ᵉ arrondissement de Paris

16ᵉ circonscription – élections législatives des 12 et 19 juin

Pour un gouvernement sans Macron ni patrons, au service du peuple travailleur

Paris, le 12 mai 2022 – Chaque jour, la situation des travailleurs, des jeunes et des familles se dégrade dans le 19e arrondissement comme sur tout le territoire. L’inflation ronge le pouvoir d’achat. La situation des hôpitaux est de plus en plus dramatique faute de personnels et de services. Des millions d’enfants et de jeunes subissent une scolarité intermittente du fait du non-remplacement d’enseignants ainsi qu’un accueil dégradé dans leurs centres de loisirs. Le nombre de familles mal logées ne cesse de grandir. Sous prétexte de récession, les patrons accélèrent les plans de licenciement et imposent le chômage partiel.

À l’école Jomard dans le 19arrondissement
Un premier recul et le combat continue pour l’embauche en nombre et la titularisation immédiate de tous les animateurs scolaires qui le souhaitent !

Un exemple parmi d’autres : dans le 19ᵉ arrondissement, les animateurs Ville de Paris de l’école Jomard se sont mobilisés avec leur syndicat. Par la grève, unis derrière leurs revendications, ils ont obtenu la création de deux postes et le remplacement des absents. Ils demandent également la mise en stage immédiate des vacataires et des contractuels.

Le comité POID Paris 19ᵉ l’affirme : il faut immédiatement titulariser tous les animateurs qui le souhaitent. L’argent doit aller aux écoles pas à la guerre !

Il faut prendre des mesures d’urgence ! Quel gouvernement osera les imposer ? Qui osera prendre l’argent là où il est : dans les 607 milliards d’euros de fonds publics offerts aux capitalistes (qui s’en servent pour licencier et spéculer) ; et dans les 160 milliards de profits des entreprises du CAC 40 en 2021 (soit quatre fois plus qu’en 2020) ?

Un gouvernement avec Macron et les patrons ? Non, certainement pas !

Nous considérons qu’aucun gouvernement de cohabitation ne peut ouvrir de véritables perspectives à celles et ceux qui ne disposent que de leur travail pour vivre. En acceptant de gouverner dans le cadre de la Ve République, de l’Union européenne et sous la présidence de Macron, quelles que soient les étiquettes qu’il rassemble et les pro- messes qu’il avance, un gouvernement de cohabitation n’aura pas d’autre choix que d’accompagner, comme ses prédécesseurs, une politique au service des capitalistes.

Seul un gouvernement du peuple travailleur, un gouvernement sans Macron, convoquera une assemblée constituante souve- raine et prendra les moyens là où ils sont pour :

– imposer l’augmentation générale des salaires, des minima sociaux et des pensions de 10% pour rattraper l’inflation ;

– bloquer les prix des produits de consommation courante, ainsi que les tarifs énergétiques ;

– recruter 100 000 enseignants remplaçants nécessaires pour ré- pondre aux besoins urgents ; mettre en place les structures et les personnels pour la prise en charge des 400 000 enfants en situation de handicap sur temps scolaire et périscolaire ;

– recruter les 200 000 agents du secteur hospitalier et médico-social qui manquent ;

– prendre toutes les mesures nécessaires pour le logement, les ser- vices publics…

Salaires, emplois, conditions de travail, école, santé, logement… ce sont les revendications pour lesquelles les travailleurs se mobilisent et font grève avec leurs syndicats depuis des mois.

L’heure est venue d’y répondre ! L’heure est venue d’un gouvernement qui prenne les mesures qui s’imposent !

L’alternative est posée :
gouverner pour la majorité qui vit de son travail, et il faut alors rompre avec Macron et les patrons ;

ou bien se soumettre aux institutions et au président Macron, porte-parole de la minorité capitaliste qui vit de l’exploitation.

Pour notre part, nous affirmons qu’il est plus que jamais nécessaire de s’organiser pour chasser Macron, convoquer sans délai une assem- blée constituante souveraine et se battre pour un gouvernement du peuple travailleur. Oui, il faut nous organiser pour un gouvernement ouvrier rompant avec les institutions de la Ve République, de l’UE et sortant de l’OTAN. Seul un tel gouvernement pourra prendre les me- sures d’urgence conformes aux intérêts des travailleurs.

Les milliards pour nos écoles, nos hôpitaux, nos salaires ! Pas pour la guerre ! Pas pour les capitalistes !

Unité pour le gouvernement ouvrier !

Retrait de toutes les troupes stationnées à l’étranger !

Tel est le programme sur lequel nous présentons Ivan Marchika et Elise-Anne Baray, candidats du Parti ouvrier indépendant démocratique aux élections législatives dans la 16ᵉ circonscription de Paris.
Le POID appelle les travailleurs et les jeunes décidés à agir, à s’organiser avec lui.