Le Big-Bang de la municipalité Hidalgo : c’est la privatisation des services publics !

Le Big-Bang de la municipalité Hidalgo : c’est la privatisation des services publics !

De même que le gouvernement Macron est à loffensive sur la privatisation des services publics, des hôpitaux, de l’école, de la Poste, de la SNCF, de l’énergie, et qu’il cherche le consensus derrière sa politique, à Paris :

Mme Dati (LR, maire du 7ème arrondissement), privatise la propreté !

Du 4 au 8 octobre, Rachida Dati, maire du 7ème arrondissement, a lancé une « grande opération de propreté dans [son] arrondissement ». En réalité, une vaste opération de privatisation ! Pendant 5 jours, c’est une entreprise privée qui a effectué toutes les missions normalement assumées par des fonctionnaires : collecte des déchets, tonte des espaces verts, nettoyage des trottoirs, ramassage des feuilles !

Et elle ajoute : « ici, le nettoyage recule, le nombre d’agents sur le terrain baisse sans cesse, à cause des arrêts maladie, du COVID, des grèves ou des autorisations d’absence. »
Qu’est-ce qui permet à Mme Dati un tel mépris pour les agents ? Qu’est-ce qui lui permet une telle offensive contre le service public ?

Le Big-Bang de la municipalité Hidalgo, c’est la privatisation !

Le 11 octobre dernier, la municipalité parisienne présentait aux organisations syndicales le « Pacte parisien de la proximité », nouveau nom du Big-Bang territorial annoncé il y a un peu plus d’un an par Mme Hidalgo.

Que prévoit ce plan ?
« Tous les leviers d’actions seront donnés aux Maires d’arrondissement pour la propreté, l’entretien de l’espace public et la réduction des déchets. Cela recouvre les moyens dédiés à l’arrondissement tant en régie qu’en prestations, qu’ils relèvent des divisions territoriales ou de la direction centrale de la propreté. Les Maires d’arrondissement définiront leurs priorités d’action pour l’ensemble de ces moyens territoriaux. La Mairie centrale appuiera ces actions territoriales. »
Ainsi, l’opération de privatisation de Mme Dati n’est en réalité qu’un avant-goût de ce qui attend les parisiens et les agents communaux !
Demain, Mme Dati pourra privatiser définitivement la propreté, l’entretien de l’espace public et la réduction des déchets. Et ceci, avec la bénédiction de la municipalité PS-PC-EELV-Génération.s !

Le POID soutient les agents et leurs organisations syndicales qui s’opposent à ce projet : la population a droit à un service public de qualité et à égalité sur tout Paris.

Pour sa part, le POID se prononce pour la défense du service public, contre la territorialisation et les privatisations !

Rejoignez le POID Paris. Prenez contact.